masque anti pollution

Les masques anti-pollution

Les masques pour se protéger de la pollution de l’air dans les agglomérations urbaines sont devenus indispensables. Les images retransmises de Chine et du Vietnam, entre autres, où la circulation des deux-roues motorisés est particulièrement intense, et où les normes de sécurité industrielle sont plus basses que dans les pays occidentaux, nous ont accoutumés à voir cet accessoire porté par les habitants des grandes villes polluées. En outre, le port du masque s’impose pendant les épidémies récurrentes de grippe en zone à forte densité de population comme les capitales asiatiques. Les fabricants intéressés par ce marché en plein essor se multiplient, et l’offre devient pléthorique.

Les personnes souffrants d’allergies, d’asthme et autre problème respiratoire ne constituent pas les seules cibles. En présence de pic de pollution, tous les habitants des villes frappées ont intérêt à se protéger en portant un masque. Or il en existe de toutes sortes, à commencer par les jetables et les réutilisables, à valve ou sans valve, et à tous les prix. Difficile de se fier aux fabricants, puisqu’ils présentent tous leur produit comme efficace. En tous les cas, on peut se fier à la norme EN149.

Masque de chirurgien

Les masques les plus rudimentaires, ceux dits “de chirurgien” protègent l’entourage du risque de contagion, sans aucune protection contre l’air pollué pour celui qui le porte. En outre, ils n’assurent pas une étanchéité parfaite sur les bords, critère essentiel dans le choix d’un masque anti-pollution.

Masque anti-pollution vélo

Les cyclistes sont particulièrement exposés à la pollution de l’air en milieu urbain, dans le flot de la circulation automobile. Ils en sont les premières victimes alors qu’ils n’en sont aucunement responsables, contrairement à leurs confrères motocyclistes.
Contre les particules fines, la norme chinoise KN reste la plus stricte, cependant les masques les mieux classés sont quasiment introuvables sauf le modèle de la marque 3M à valve 9332 certifié FFP3. Il s’agit là de protection contre les particules fines PM 2,5 et PM 10. Les masques classés FFP ou Fieltering Facepiece Particles, qui vont de FFP1 à FFP3 répondent aux exigences de la norme EN149. Ils couvrent le nez, la bouche et le menton. Cependant ces masques s’avèrent inconfortables à la longue, c’est pourquoi on leur préfère les masques équipés d’une valve. Les masques de protection pour cyclistes à valve et à filtre interchangeable sont les plus conseillés par les cyclistes en ville car ils permettent de filtrer efficacement les gaz d’échappement des moteurs diesel.

Masque anti-pollution pour moto

Depuis 2017 R-Pur développe un modèle innovant, capable de filtrer les microparticules jusqu’à 0,001 micron alors que la plus haute norme européenne s’arrête à 0,4 micron. Ce modèle équipée d’une valve d’extraction d’air chaud s’adresse plus particulièrement aux porteurs de casque de moto. Sa performance de filtrage de 0.001 micromètre permet de stopper certaines nanoparticules.

La norme FFP2 minimum est conseillée ; avant tout, vérifier qu’il n’y a pas de fuite, car il faut éviter toute entrée d’air non filtré. Noter que la certification ne garantit pas la qualité ; en effet certains modèles peuvent par exemple comporter trop de fuites.

Les cyclistes peuvent se protéger efficacement avec un masque à charbon actif, ou un foulard tour-de-cou, encore plus pratiques, puisqu’il protège également du froid. Il existe d’ailleurs des modèles spécifiques de foulards anti-pollution et tours du cou pour cyclistes et piétons.

A noter que les masques en tissu ne filtrent pas les particules fines, et que même les masques FFP3 ne peuvent pas filtrer les particules les plus fines (nanoparticules), celles capables d’atteindre le sang.
D’après l’article sur les masques anti pollution pour cyclistes du site Allodocteurs.fr, un test montre que les masques de chantier anti-poussière sont plus efficaces que les masques anti-pollution pour cyclistes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.